PHOTOGRAPHE SPÉCIALISTE PORTRAIT

- École des Beaux Arts de Paris.

- Formé à l’École Nationale Supérieure de la Photographie

Mes pistes photographiques sont très influencées par mon passage aux « beaux arts » : la construction, les symétries, la composition d’une image. Peu importe si le sujet est « passionnant » ou non. J’aime imaginer que des objets que je photographie sont des personnages. Après avoir photographié des années la rue, les paysages, une progressive mais rapide attirance pour le portrait est apparue. Les équilibres d’un visage, ses déséquilibres aussi, ses rides, ses imperfections, les subtilités, ces millimètres qui font la différence, sans parler du regard (la fenêtre de l’âme), composent le solfège de cette fantastique symphonie qu’est l’art du portrait. Et si l’on y ajoute le message, l’histoire … une histoire, on touche finalement l’un des fondements même de la photographie.
Mes photographes de référence : Irving Penn, Sally Mann, Vivian Maier, Peter Linberg, Annie Leibovitz. Il serait malhonnête de ne pas ajouter HCB … quoi qu’on en dise.
Parfois, malgré une longue préparation, une photo ne se fait pas. Elle ne « vient » pas. J’ai souvent et longtemps cherché pourquoi. Ce n’est pas un manque de préparation, un « défaut technique », c’est comme ça, dans l’ordre des choses, le facteur humain, quoi.
Une séance portrait est un jeu, une conversation avec un invité, souvent sans trop de mots, plus de geste que de mots, parfois. Une relation non dite s’installe, une connectivité, confiance, et la magie opère. C’est le seul truc qui me réconcilie avec les humains, ces instants en suspens.

Concrètement :
Techniquement, je travaille avec un moyen format numérique de dernière génération, le Pentax Ricoh 645 Z. Un capteur de 53 millions de pixels, presque deux fois plus grand qu’un plein format classique 24/36.
Questions lumière, j'utilise de une à trois torches de studio, les accessoires indispensables pour modeler la lumière, du scotch et des bouts de chiffons, rien d'autre.
Humainement, je travaille seul ou aidé par un ou deux assistants.
Le portrait photographique, c'est très simple. C'est aussi pour ça que c'est compliqué. C'est un jeu interactif entre vous et moi sous forme de conversation ludique.
Les photographies sont ensuite développées sur iMac à l’aide de logiciels spécialisés (Photoshop, Capture one, etc…). Les meilleures d’entre elles, celles que vous aurez choisies, seront tirées soit par Jean Marc Pharisien, soit par Sunghee Lee sur des papiers triés sur le volet voire même faits sur mesure.


Tirages d'art,
les prestataires de Fred Haguenauer

Sunghee Lee

sunghee lee2-B.jpg

La réputation de ce tireur d'exception n'est plus démontrer. Le monde de la photographie contemporaine reconnaît en Sunghee Lee "LA" référence du tirage photographique.

Jean-Marc Pharisien

jmPh_AutoPortrait-Polaroid_(62x80cm).jpg

Basé à Nice (France), Jean-Marc Pharisien est une "pointure" dans le tirage photo de notre pays. Responsable du tirage de deux collections de la fondation Newton, pour cause ! ... il fut, de 1981 à 2004 l'un des tireurs attitrés d'Helmut Newton.


Suivez-moi…

Poursuivez la visite et rester en contact avec Fred via Facebook